Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Qui sommes-nous ?


 

Notre investissement est le résultat de notre expérience personnelle. Sans se connaître, nous avons développé une vision proche des questions historiques et surtout de leur réception par la jeunesse française. La découverte de l’Europe centrale et orientale nous a permis de prendre conscience de la non connaissance de cette partie de l’Europe par nos compatriotes. Ainsi, après avoir tous les deux séjourné en Pologne, nous voulons repousser la frontière européenne pour aller découvrir et faire découvrir l’Ukraine occidentale.

 
Blandine Scrève (chercheuse)

J’ai tardivement pris conscience de l’importance de l’histoire pour nos sociétés. Issue d’une formation juridique, j’ai choisi la géopolitique pour étudier nos sociétés comme actrices de la scène internationale. C’est lors de mes séjours en Lituanie puis en Pologne que j’ai découvert l’importance du passé dans ces régions. L’histoire nationale constitue pour les jeunes générations un facteur de cohésion nationale contrairement à nos "veilles démocraties", où à cause d’une stabilité politique et économique, l’histoire est reléguée en arrière plan dans l’imaginaire collectif.

J'ai décidé de poursuivre mes études par un doctorat, sans financement, par désir de comprendre un peu mieux le fonctionnement de nos sociétés. Mon sujet, innovant en matière de relations internationales, vise à analyser la place de la mémoire collective dans les relations entre Etats-nation (voir projet de thèse ci-dessous).

 

Mon rôle dans la création et la réalisation du projet "Memory for the Future" est et sera d'assurer la partie historique et pédagogique. J'apporte au projet mes connaissances sur la mémoire collective autant que sur l'Ukraine (principalement sur la Galicie), sans parler de mes compétences linguistiques, rédactionnelles et professionnelles (enseignement).

Ce projet me permet d'acquérir une expérience de terrain tout en constituant également un challenge. La restitution des travaux de recherche académique reste la plus délicate des tâches pour les chercheurs. Cette implication est pour moi l'occasion de sortir de mes livres pour appliquer un savoir que j'accumule depuis maintenant quatre ans.

 

CV Blandine :


 

 



 
Matthias Crépel (photographe)

Photographe indépendant depuis plus de cinq ans, spécialisé dans la lutte contre le racisme, mon intérêt pour l’histoire de la Shoah remonte à plusieurs années. Un premier déplacement à Auschwitz, en avril 2004, m’a fait prendre conscience de la nécessité de travailler sur ce sujet. Ma démarche s’appuie sur un postulat personnel : l'Être Humain est fondamentalement bon. Il ne faut cependant pas oublier les actes atroces qu’il peut commettre. Il faut, au contraire, les connaître et transmettre ce savoir pour éviter leurs répétitions. Mais il faut aussi parler de ce qu'il fait de bon, pour transmettre l'espoir et éloigner la résignation. Lorsque l'espoir est faible, et la résignation aussi forte que l'ignorance, le terrain est propice à l'atrocité humaine.

 

J'ai d'abord travaillé pendant 4 ans sur l'impact “ psychologique ” que m'a laissé cette première visite d'un camp de la mort. Une partie de ce travail se présente sous la forme d'une exposition photographique nommée “ Souviens-toi... J'y pense toujours ! ” et est publié sur mon site officiel :

 

Je me suis ensuite décidé à réaliser un travail photographique de fond sur Auschwitz durant 6 mois, préparant dans ce même temps mon séjour en Ukraine par l'apprentissage des langues slaves, la découverte de cette région de l'Europe et des recherches plus approfondies sur la Shoah. Finalement, ces 6 mois furent essentiellement un travail préparatoire pour la réalisation d'un outil pédagogique complet de transmission de la mémoire par l'image. Je projette de travailler un an de plus à Oswiecim-Auschwitz pour mettre au point cet outil et le diffuser. A propos de mon séjour à Oswiecim-Auschwitz et des raisons qui mont amenées à travailler sur ce sujet, j'ai entamé la publication d'un journal de bord virtuel que je continuerai une fois réinstallé là-bas pour un an :

 

 

L'Ukraine est pour moi l'opportunité de découvrir un autre visage de la Shoah, de mieux comprendre cette part de l'histoire, et de travailler aussi avec une spécialiste des questions du rôle de la mémoire dans les relations internationales et plus précisément dans les pays d'ex-Union Soviétique.

 

 

 

CV Matthias :

 

 

 

 


 


 

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Mémoires Vives
  • Mémoires Vives
  • : Ce blog vise à faire découvrir l'Ukraine, ses paysages, sa culture et sa mémoire - notamment celle de la communauté juive de Lviv. This blog aim at the discovery of Ukraine, its landscapes, its culture and its memory - especially the one of the Jewish Community of Lviv.
  • Contact

Recherche